• TDAH - Les conséquences à l'école et en famille

    Les conséquences à l'école et en famille

    Le révélateur de l'école

    L'école est le lieu privilégié de diagnostic du TDAH. Il s'agit du premier lieu structuré où l'enfant est confronté à l'accomplissement d'une tâche intellectuelle, parfois rébarbative. Bien souvent, le TDAH a évolué depuis la petite enfance, sans que le diagnostic n'ait été posé car sans conséquences réellement dommageables. L'échec scolaire est la règle chez la plupart des enfants hyperactifs, qui développent une haine farouche de l'école.

    Un décalage entre capacités et résultats

    L'enfant vit en général très mal ce décalage entre ses capacités véritables (l'enfant hyperactif est aussi intelligent et courageux qu'un autre!) et ses performances scolaires. Il se construit une image négative de lui-même avec repli sur soi et difficultés relationnelles. Les bulletins scolaires rappellent bien souvent les difficultés rencontrées et les professeurs insistent parfois, à tort, sur le "manque d'effort".

    Une souffrance de toute la famille

    Cette souffrance est aussi celle de toute une famille et de parents débordés. Souvent qualifiés de mauvais parents, pas assez sévères, ces derniers ont les plus grandes difficultés à faire preuve d'autorité face à des petites tornades. La vie à la maison se résume alors à une succession d'interdictions non suivies, de confrontations douloureuses où émergent uniquement les limites de l'enfant, hyperémotif et inconscient du danger.

     

    TDAH - Les conséquences à l'école et en famille

    Les conséquences sur la vie professionnelle

    Des choix professionnels spécifiques

    Les adultes hyperactifs s'orienteront plutôt vers des activités professionnelles dans lesquelles ils pourront assouvir leur besoin d'action, de mouvements et de stimulations fortes. Un tel choisira le sport de compétition, un autre sera représentant de commerce et un dernier s'engagera en politique. Le travail peut alors être une réelle source de satisfaction personnelle, après des années d'échecs scolaires.

    Des difficultés à assumer les tâches professionnelles

    Pourtant, si elles sont mal compensées, les plaintes resurgissent rapidement: difficultés à débuter des tâches, manque d'organisation et de structure, incapacité à prendre des décisions. Le patient hyperactif aura besoin de bien plus de temps que ses collègues pour accomplir une tâche déterminée et il aura rapidement le sentiment d'être débordé. D'autant plus qu'il a généralement du mal à dire non aux projets qui l'intéressent, par incapacité à se mettre des limites. Les relations de travail sont souvent médiocres et l'autorité du patron difficilement assumée.

    De manière générale, le travail est vécu difficilement par les hyperactifs, car il démontre une fois de plus leurs incapacités. Le travail est souvent la cause du développement de dépressions ou de troubles anxieux. Les patients restent d'ailleurs rarement plus d'un an ou deux au même poste.

    En couple et en famille

    Les adultes TDAH sont souvent des gens passionnés, enthousiastes et sensibles. Mais il faut pouvoir les suivre! Allergique à la routine, ils remettent souvent en question leur couple si des signes d'habitude apparaissent. C'est d'autant plus le cas s'ils se retrouvent papa ou maman. Ce statut de parent nécessite une structure et l'acquisition d'habitudes qui posent un réel problème aux hyperactifs. Difficile d'organiser une sortie avec bébé sans oublier le biberon ou la tétine! Le lien parent-enfant est complexe à instaurer, surtout dans l'apprentissage de l'autorité et la pose des limites indispensables à toute vie en société. Enfin, la présence d'un bébé demande, parfois pour la première fois pour un hyperactif, de se poser, de s'arrêter pour jouer avec lui et de "ne rien faire"...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :