• Quelles aides en classe ?

    Quelles aides en classe ?

     

    Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, donner des aménagements à un Dys en classe n'est pas du favoritisme, au contraire cela contribue à l'égalité des chances. 

    Les troubles des apprentissages, dus à une altération de capacités cognitives, sont considérés comme des handicaps depuis la loi du 11 février 2005 sur l'égalité des droits et des chances :

     

    " Un handicap constitue toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques."

    C'est pourquoi l'aménagement de la scolarité et des examens pour les enfants Dys est une obligation que doivent respecter tous les établissements publics et privés.

    Un document de l’Éducation Nationale sur les aménagements à mettre en place pour les Dys a été publié récemment. N'hésitez pas à vous appuyer dessus pour vos demandes d'aménagements auprès des établissements scolaires. Lire le document

    Nous avons également rédiger un guide des aménagements par trouble et par matière. Lire le document

    Ces aménagements peuvent être mis en place librement par l’enseignant qui doit en expliquer la raison à la classe et obtenir l’accord des parents et de l’élève concerné. Il monte alors avec l'enfant et les parents un Projet Personnalisé de Réussite Éducative (PPRE).

    Les aménagements peuvent aussi faire l’objet :

    En primaire, lorsque le trouble est trop important pour que l'enfant intègre une classe normale, la CDAPH (Commision Départementale pour l'Autonomie des Personnes Handicapées) peut décider de l'orienter en CLIS (CLasse d'Intégration Scolaire) spécialisée pour son trouble. Ces classes sont intégrées à des établissements publics classiques. Elles ont pour mission d’accueillir de façon différenciée des élèves en situation de handicaps. Les CLIS sont confiées à des instituteurs ou des professeurs des écoles spécialisés. Ils existe différents types de CLIS selon le handicap, attention à orienter les enfants Dys vers une CLIS adaptée, c'est-à-dire type TSL pour trouble du langage, ou type dyspraxie.
       

     

    Au collège, les enfants peuvent être intégrés en ULIS (Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire). Les enfants seront intégrés en classe ordinaire mais seront séparés pour certains apprentissages pour lesquels ils bénéficieront d'un programme adapté, de méthodes et d'outils spécialisés avec un enseignant spécialisé lui-aussi. 

    Pour les enseignants désirant faire un module de formation continue sur les troubles spécifiques des apprentissages, nous vous invitons à vous renseigner auprès de l'INSHEA, Etablissement d’enseignement supérieur pour la scolarisation, l’éducation et la formation des publics à besoins éducatifs particuliers.

    A voir aussi le site de l'école pour tous pour des ressources pédagogiques adaptées aux élèves à besoin particuliers.

    http://apedys78.meabilis.fr/que-faire/les-aides-en-classe.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :