• PECS : Petit guide pour les parents

    Les objectifs du guide PECS

    1/ Définir ce qui attire l’enfant, ce qu’il désire (un jouet, un objet, une boisson…), toute chose qu’il peut prendre dans ses mains.

    2/ Créer une image de cet objet (dessin ou photo). Elle doit être plastifiée pour être durable et mesurer 4 x 4 cm pour être mise, par la suite, dans un livre de communication. Astuce : mettre du velcro derrière l’image pour qu’elle puisse s’accrocher et se décrocher du livre de communication. Le velcro permet aussi de surélever l’image pour aider l’enfant à l’attraper. On peut également modifier les symboles : mettre les images carrées dans un rond de couvercle ou sur un cube, toujours pour aider l’enfant à les prendre. 

    3/ Faire une collection d’images représentant ce qu’il aime, et réévaluer constamment ses préférences.

    4/ Enseigner les règles de communication. Au début, le PECS se pratique avec deux adultes : un « partenaire de communication » et un « incitateur physique ».
    Lorsque l’enfant montre un intérêt pour un objet, le partenaire de communication lui présente cet objet.
    L’incitateur physique aide alors l’enfant à prendre et à donner l’image de cet objet au partenaire de communication, qui ouvre sa main pour recevoir l’image et lui donner de l’autre main l’objet qu’il désire. Il ne doit rien dire avant que l’enfant ait déposé l’image dans sa main. 

    5/ Réduire progressivement l’aide. L’incitateur physique doit devenir de plus en plus insignifiant et diminuer graduellement ses incitations : l’enfant doit pouvoir lâcher seul l’image, puis atteindre seul la main du partenaire de communication et finir par saisir seul l’image. Après plusieurs échanges, l’enfant apprend donc à initier l’interaction en prenant l’image de lui-même et en la donnant au partenaire qui a l’objet qui l’intéresse.
    Au départ, l’enfant n’a pas besoin de comprendre l’image pour pratiquer cette méthode. C’est la notion d’échange qui est privilégiée. D’ailleurs, souvent, il ne la regarde même pas, c’est juste pour lui une sorte de « billet », et c’est seulement plus tard qu’il la cherchera des yeux.

    6/ Quand l’enfant a appris à utiliser une image, introduire d’autres images d’objets qui l’intéressent.
    La méthode PECS est tout à fait compatible avec la méthode Teacch.
    Pour plus d’informations : http://www.pecs-france.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :