• Comment reconnaître une hyperactivité liée à une carence en magnésium

     

    Dans La solution magnésium, le Dr Mousain-Bosc propose une explication biochimique à l'hyperactivité des enfants avec à la clé un traitement simple, efficace et surtout sans effets secondaires. Elle explique ici comment reconnaître les enfants hyperexcitables à cause d'un manque de magnésium.

    Des antécédents familiaux

    La carence en magnésium doit être recherchée parmi les antécédents de l’enfant et de la famille. Dans la famille, il peut s’agir de personnes qui ont présenté les mêmes troubles : hyperexcitabilité, stress, nervosité, migraine, émotivité, crise de « spasmophilie », pathologie thyroïdienne…
    Pendant la grossesse, la mère a pu avoir : dépression, malaises, contractions utérines, crampes, hypertension artérielle, fatigue, angoisse, stress, troubles du sommeil, carence alimentaire.

    Les premiers signes

    Pendant les premières années de la vie, l’enfant peut présenter :
    1• Des troubles du sommeil : il dort peu ou se réveille au moindre bruit.
    2• Des spasmes du sanglot : il bloque sa respiration après des pleurs et peut devenir cyanosé (coloration bleutée des lèvres et des doigts témoignant d’une baisse de l’oxygène dans les tissus)
    3• Des trémulations, c’est-à-dire des tremblements des bras ou des jambes.
    4• Une émotivité intense, des pleurs très fréquents. Dès qu’on veut le coucher, il pleure, crie, s’accroche à sa mère, semble avoir peur.
    5• Une hyperexcitabilité : il bouge beaucoup, tombe de la table à langer, ne reste pas assis.
    6• Une mise en danger de lui-même : il escalade, grimpe... Dans la rue il ne voit pas le danger, lâche la main de ses parents, et parfois traverse la rue tout seul.

    Rapidement, l’adaptation à l’école maternelle, vers l’âge de trois-quatre ans, devient difficile, et avant d’incriminer des troubles de l’éducation, l’origine métabolique doit être suspectée et recherchée.
    Par ailleurs, on ne peut pas parler d’enfant hyperactif avant cinq ans. Avant cet âge, l’enfant est très actif, c’est un développement normal. D’autre part, l’enfant n’est pas encore à l’école primaire et le trouble de concentration scolaire ne peut pas être recherché !
    De plus ce diagnostic ne peut être posé au bout d’une heure de consultation, mais seulement si les signes cliniques existent depuis au moins six mois et après avoir écarté les autres causes possibles.

    À partir de 6 ans

    Ensuite, vers l’âge de six ans, l’ensemble des signes cliniques de l’hyperactivité ou plutôt de l’hyperexcitabilité de l’enfant seront réunis :

    • Hyperactivité : il a une activité désordonnée, ne tient pas en place aussi bien à la maison à l’école, et dans ses activités sportives.
    • Impulsivité : l’enfant ne contrôle pas ses gestes, il devient agressif. Il ne le fait pas exprès et regrette ensuite son geste. Cela peut être le témoin d’une souffrance car l’enfant hyperactif se sent souvent différent des autres, il est rarement félicité, il n’est pas valorisé, il a rarement confiance en lui. Il peut avoir des colères importantes et surtout difficilement maîtrisables.
    • Trouble de concentration scolaire : à l’école, il est agité, il fixe mal son attention, il a des troubles de la mémoire et peut présenter un retard dans les apprentissages scolaires alors que son intelligence est normale et qu’il s’intéresse à de nombreuses activités.
    • Troubles du sommeil (constants) : il a des difficultés à l’endormissement, avec une peur du noir, il a des cauchemars. Il peut être somnambule. Il a un sommeil très agité et se réveille le matin fatigué.
    • Douleurs abdominales : douleurs autour du nombril parfois accompagnées de vomissements et surtout à répétition, faisant souvent penser à une crise d’appendicite.
    • Une fatigue parfois inexpliquée : ce sont des enfants « fatigants et fatigués », cette fatigue se ressent plus souvent le matin entraînant une lenteur à se lever, à s’habiller. Il s’agit d’une fatigabilité anormale à l’effort constituant un handicap dans la vie sportive de l’enfant.
    • Des malaises : avec ou sans perte de connaissance.
    • Des tics qui témoignent d’une hyperexcitabilité : l’onychophagie (il se ronge les ongles), des tics du visage ou des tics respiratoires (il renifle ou racle la gorge).
    • Une anxiété : l’enfant est stressé, inquiet émotif.
    • Un syndrome dépressif : il est « mal dans sa peau », a peur des personnes, peur de mourir …

    L’examen clinique retrouve – s’il le cherche, ce qui n’est pas le cas dans l’hyperactivité – l’existence d’un signe de Chvostek. Selon mon expérience avec les enfants « hyperactifs traités par du méthylphénidate », 66 % de ces enfants présentent un signe de Chvostek très positif. Ce signe est plus fréquent si l’enfant a plus de huit ans et si la carence en magnésium est plus grande.

    Le signe de Chvostek
    Ce signe, appelé également « signe du facial », a longtemps été considéré comme propre à la spasmophilie. Cependant il est également significatif d’une carence en magnésium ou d’une tétanie. Pour le rechercher, le médecin « percute » avec son marteau à réflexes le milieu de la ligne située entre le lobule de l’oreille et la commissure des lèvres (coin de la bouche). Si la joue et la partie médiane de la lèvre supérieure se contractent brusquement, le signe de Chvostek est présent.

    En plus des signes cliniques déjà cités, des critères biologiques sont donc présents :
    1• Baisse du magnésium sérique
    2• Baisse du magnésium globulaire ou érythrocytaire
    3• Baisse de la calcémie
    4• Baisse du calcium ionisé

    Mais dans certains cas, les dosages sont normaux, ce qui impose un « test thérapeutique ou test de charge en magnésium », bien décrit par le Dr Thérèse Ducroux et qui est un élément très important pour le diagnostic.
    Il consiste à prescrire un traitement de magnésium et de vitamine B6 (pour un enfant de trente kilos : cent milligrammes de magnésium et dix milligrammes de vitamine B6 matin et soir, pendant deux à quatre mois). Si les signes cliniques s’améliorent ou disparaissent, cela signifie obligatoirement que l’enfant était carencé en magnésium.
    L’évolution des symptômes est fonction de l’intensité de la carence. Si le traitement est arrêté et que les signes cliniques complets réapparaissent au bout de deux mois (hyperexcitabilité, dosages abaissés du magnésium…), cela confirme le diagnostic de « trouble du transport du magnésium dans la cellule ».

     

    Une carence en magnésium : ce qu’il convient de savoir

    Le magnésium est l’un des éléments les plus importants que l’on retrouve dans l’organisme après l’eau, l’oxygène et les aliments de base. Il est essentiel à notre développement, et même plus que le calcium, le sodium ou le potassium, car l’une de ses fonctions est de réguler ces trois derniers.

    L’un des symptômes les plus habituels d’une carence en magnésium se manifeste par une soif très intense, que même de grandes quantités d’eau ou d’autres liquides ne peuvent étancher. Ceci survient lorsque l’organisme ne reçoit pas les nutriments nécessaires par l’alimentation et qu’il manifeste ce manque en demandant à être hydraté.

    magnésium2

    Une carence en magnésium peut altérer les cycles du sommeil, faire augmenter le stress ou réduire la performance sportive d’un individu ; elle a surtout un impact négatif sur sa qualité de vie. Les premiers symptômes sont très subtils et quasiment imperceptibles, et vont donner lieu au fur et à mesure à des manifestations plus gênantes comme des crampes dans les jambes, des douleurs aux pieds ou des tics dans les muscles, sans même avoir fait de sport.

    Lorsque le cas s’aggrave, il occasionne des symptômes tels qu’un engourdissement des membres, des convulsions, des fourmillement fréquents, et dans les cas les plus sévères, des spasmes coronariens, un dédoublement de la personnalité et de l’arythmie.

    Car un manque de magnésium peut affecter tous les organes du corps, et en particulier les muscles ; voilà pourquoi il provoque d’intenses douleurs ou de fortes tensions musculaires, des crampes et des spasmes. Des troubles peuvent se manifester au niveau de l’articulation de la mâchoire, ainsi que des maux de tête ou une oppression qui empêche de respirer profondément.

    magnésium3

    Les muscles se contractent, ce qui provoque une constipation, des crampes lors des règles, des spasmes à la miction, de la difficulté à avaler, des noeuds dans la gorge, de la photophobie, une grande sensibilité au bruit, une altération du système nerveux, de l’insomnie, de l’anxiété, des crises de panique, de l’hyperactivité, de l’agoraphobie, de l’irritation prémenstruelle, une sensation de fourmillement ou d’engourdissement ou une instabilité émotionnelle.

    En ce qui concerne le système cardiovasculaire, un manque de ce minéral peut entraîner de l’arythmie, des palpitations, une angine de poitrine, des spasmes artériels, de l’hypertension et un prolapsus de la valve mitrale.

    Pourquoi le magnésium est-il aussi important ?

    Tout simplement parce que l’organisme en a besoin pour réaliser toutes ses fonctions et parce que les cellules vivent grâce au magnésium ; il est essentiel au bon fonctionnement des enzymes, à la synthèse des protéines, des hydrates de carbone et des graisses. Il est également d’une importance vitale pour la production d’énergie : voilà pourquoi tous les systèmes du corps sont affectés lorsqu’il manque. La consommation d’une eau contenant une grande quantité de magnésium peut prévenir cette carence.

    Il est intéressant de savoir qu’un manque de ce minéral peut entraîner du diabète. Selon plusieurs études, les patients qui avaient souffert d’une carence en magnésium avaient eu ensuite une plus grande propension à souffrir des problèmes liés à la production du sucre dans le sang.

    magnésium4

    Comment consommer une plus grande quantité de magnésium ?

    La dose journalière recommandée de magnésium est de 300 milligrammes pour les hommes et de 280 mg pour les femmes. Les femmes enceintes doivent en consommer 350 mg. Le magnésium se trouve principalement dans les fruits secs (les amandes, les noix, les noix de cajou) et dans les légumineuses (comme les petits pois).

    Un régime alimentaire riche en magnésium, applicable sur une journée, pourrait être le suivant :

    • Au petit-déjeuner : du thé avec du lait écrémé et deux tartines de pain aux céréales.
    • Au milieu de la matinée : 10 noix ou 10 amandes.
    • Au déjeuner : une tasse d’épinards crus, 120 grammes de thon nature et une tasse de riz complet bouilli. Au dessert, un flan light et deux noix en petits morceaux.
    • Au goûter : un yaourt aux céréales écrémé et une pomme.
    • Au milieu de l’après-midi : deux galettes de riz ou d’avoine accompagnées d’une poignée de raisins secs.
    • Au dîner : un blanc de poulet, un pudding de bettes et une salade de tomate et concombre. Au dessert, une demi-tasse de fraises.

    magnésium5

     


    votre commentaire
  • Ras le bol

    J’en ai ras le bol que l’on se serve du mot « autiste » pour décrire une personne qui ne l’est absolument pas.

    Ras le bol que l’on associe l’autisme à une personne imperméable, dénuée d’émotions, insensible,  froide, renfermée, fermée aux autres.

    Oui, pas mal de personnes autistes ont un abord renfermé : mais surtout,  ne croyez pas que ces personnes ne vous perçoivent pas, ne vous ressentent pas. C’est d’ailleurs complètement l’inverse.

     

    Les autistes ne sont pas ce que vous croyez

    Ces personnes sont, comme tout le monde, bombardées de stimuli, sauf que :

    • Elles les traitent d’une manière différente de vous

    • Beaucoup de ces stimuli sont perçus beaucoup plus intensément que vous

    • Elles ont des difficultés à les filtrer,  à saisir l’information pertinente

    La conséquence est, c’est vrai, souvent un repli, une façon de stopper ce bombardement, de se protéger de ces stimulations, que vous-mêmes ressentez à peine et décodez facilement.

    Au final, ces personnes sont trop perméables.

    Contrairement à l’idée véhiculée, elles éprouvent des émotions, comme tout le monde, mais la différence est dans la façon de les exprimer.

    Elles sont sensibles. Mon fils est ultrasensible, certainement plus que la moyenne ordinaire.

    Elles ressentent la douleur, tout comme vous. Mais de manière particulière parfois : des douleurs perçues comme peu intenses pour vous sont très intenses pour elles. L’inverse est également vrai.

     

    Les autistes ne sont pas des êtres inférieurs 

    J’en ai marre que les autistes soient systématiquement rabaissés, vus comme des êtres inférieurs, comme si les personnes ordinaires étaient parfaites…

    Oui, on dit souvent qu’ils ont peu d’empathie (c’est un sujet qui ne fait pas l’unanimité parmi les professionnels et les autistes). Mais est-ce que les personnes ordinaires font preuve d’empathie quand elles n’éprouvent que de l’indifférence face au massacre organisé d’animaux qui ont vécu leur vie dans d’atroces souffrances du début à la fin ?

    Ces ados parfaitement ordinaires qui s’en prennent aux plus faibles, leur rendant la vie infernale, les rabaissant, bousillant leur vie pour toujours, font-ils preuve d’empathie ?

    Oui les autistes ont des difficultés à communiquer, oui… Mais sont-ils les seuls à avoir ces difficultés ?

    Quand je vois les conflits, les guerres qui éclatent, les gens qui s’insultent, qui ne s’écoutent pas, qui sont prêts à tout pour avoir ce que l’autre a, qui mentent sans cesse… Toutes ces personnes ne sont absolument pas autistes.

    Les personnes autistes sont des êtres  humains, donc des êtres sociaux. En grande majorité elles veulent communiquer,  elles veulent avoir des amis, des relations. Mais au bout de 1000000 tentatives qui aboutissent à un échec total, elles arrêtent d’essayer. C’est humain.

     

    Stop, par respect

    Ce qui me gêne le plus dans cette mauvaise utilisation du terme « autiste »,  c ‘est que cela encourage la propagation d’idées reçues, fausses…

    On n’a vraiment pas besoin de cela dans notre cause, ce n’est vraiment pas aider les personnes autistes que de faire cela.

    Alors, aux auteurs de ces phrases qui sont à la mode mais qui font mal : même si vous n’êtes pas concernés par ce syndrome, arrêtez de l’associer à des idées fausses.

    Par respect, dans la volonté de ne pas nuire.

    Enfin, voici une vidéo qui illustre ce qu’est l’autisme

    <a href="http://www.vimeo.com/52193530">http://www.vimeo.com/52193530</a>

     


    votre commentaire
  • Documents utiles pour les établissements, les élèves ou les parents d'élèves

     

    Documents utiles pour les établissements, les élèves ou les parents d'élèves

     
     
    parcours de soin des enfants et adolescents présentant des troubles des apprentissages
    recommandations à destinations des ARS
    parcours_de_soins_des_enfants_atteints_d
    Document Adobe Acrobat [276.1 KB]
    Télécharger
     
     

    TDA/TDA-H

    comment gérer le TDA-H à la maison ?
    TDAH__a__la_maison-1.pdf
    Document Adobe Acrobat [1.5 MB]
    Télécharger
    Trouble de l'attention, impulsivité, hyperactivité .Boite à idées pour les enseignant(e)s
    CHU Montpellier AIDE aux ENSEIGNANTS.pdf
    Document Adobe Acrobat [269.0 KB]
    Télécharger
    Document d'aide pour la scolarisation des enfants atteints de TDA-H
    Edité par l'académie de Paris, ce document explique le trouble, ses conséquences en classe,donne des exemples d'adaptations, des modèles de "contrat" etc etc
    plaquette am-nagements TDAH.pdf
    Document Adobe Acrobat [1.3 MB]
    Télécharger
    TDA-H guide pour les parents
    ob_4b1574_tdah-guide-recapitulatif-pur-l
    Document Adobe Acrobat [500.6 KB]
    Télécharger
     

    Service d'aide pédagogique à domicile et à l'hôpital

     

     

    Le SAPADH  (service d’aide pédagogique à domicile et à l’hôpital) est un service partenarial qui a pour vocation de permettre à tout élève scolarisé  et dont la scolarité est interrompue pour raison médicale ou accidentelle pendant une période de deux semaines ou plus, de poursuivre les apprentissages scolaires des matières fondamentales à domicile afin d’assurer une réelle continuité de sa scolarité (service départemental, se renseigner auprès de votre DSDEN)

    texte régementaire : circulaire n°98-151 du 17-7-1998 

    Intégration des enfants malades

    Assistance pédagogique à domicile en faveur des enfants et adolescents atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période

     

     

     

    enseigner à des élèves à besoins particulier

     

    Adapter les évaluations aux élèves en situation de handicap : outils téléchargeables pour les enseignants

     Source : EDUSCOL décembre 2013
    http://eduscol.education.fr/cid56411/evaluations-adaptees-pour-les-eleves-handicapes.html?xtor=EPR-8-3%5BLettre_info_2014_01_1%5D-20140131-%5B_12%5D&xts=49434

    Les ressources téléchargeables sur cette page permettent à l'enseignant, en s'appuyant sur le projet personnalisé de scolarisation (PPS) ou le projet d'accueil individualisé (PAI) de l'élève, d'adapter au mieux les évaluations en fonction des troubles de chaque élève.

     

    Élèves dyslexiques

    Élèves sourds

    Élèves malvoyants

    Élèves dyspraxiques

    Les élèves en situation de handicap recevant un enseignement de niveau CE1 ou CM2 ou dont les objectifs d'apprentissage sont ceux de la classe de CE1 ou de CM2 peuvent être concernés par l'utilisation de ces outils d'évaluation, quelles que soient les modalités de leur scolarisation (classe ordinaire, classe d'inclusion scolaire), soit par protocole complet, soit exercice par exercice. Ces outils peuvent être utilisés par les enseignants au cours de l'année, au moment le plus opportun.

     

    Élèves dyslexiques

     

    Les élèves dyslexiques peuvent, par exemple, avoir besoin de temps supplémentaire.

     

    Certains de ces élèves, dont le handicap est plus important, peuvent avoir besoin de la présence d'un adulte pour relire à haute voix les consignes écrites ou écrire des réponses fournies oralement.

     

    Élèves sourds

     

    Pour les élèves sourds, deux situations se présentent :

     

    celle des exercices dans lesquels l'élève doit lire et écrire seul, les modalités d'évaluation sont, dans ce cas, identiques à celles des élèves entendants ;

    celle des exercices qui requièrent la lecture à voix haute par l'enseignant, il convient, dans ce cas, de respecter le mode de communication choisi dans le projet personnalisé de scolarisation de l'élève, langue des signes française (LSF) ou bien français oral avec ou sans langage parlé complété (LPC).

    Élèves malvoyants

     CE1 

     Conseils pour l'adaptation des cahiers d'évaluation en gros caractères

    Livret de l'enseignant

    Cahier de l'élève (pour impression)

    Textes adaptés (pour impression)

    Cahier de l'élève modifiable (pour un complément d'adaptation, élèves très malvoyants et non utilisateurs de braille par exemple)

    Textes adaptés (document modifiable pour un complément d'adaptation)

     

    CM2 

    Livret de l'enseignant

    Cahier de l'élève (pour impression)

    Textes adaptés (pour impression)

    Cahier de l'élève modifiable (pour un complément d'adaptation, élèves très malvoyants et non utilisateurs de braille par exemple)

    Textes adaptés (document modifiable pour un complément d'adaptation)

    Élèves dyspraxiques

    CE1

     

    Conseils pour la passation des évaluations par des élèves dyspraxiques

    Livret de l'enseignant

    Cahier de l'élève pour impressionCahier de l'élève modifiable pour un complément d'adaptation

    CM2 

    Livret de l'enseignant

    Cahier de l'élève pour impression

    Cahier de l'élève modifiable pour un complément d'adaptation

    Version informatisée du cahier de l'élève pour les élèves ayant l'habitude de travailler sur ordinateur

    Notice pour la passation informatisée

     

    Ces documents peuvent bénéficier également aux élèves ayant d'autres troubles et bénéficiant d'un PPS ou d'un PAI (troubles spécifiques du langage, troubles autistiques....)

     
    La scolarité de l'enfant dyspraxique
    Clair et compréhensible (exemples de dessins et réalisations d'enfants dyspraxiques)
    pdf_Scolarite_de_l_enfant_dvspraxique.pd
    Document Adobe Acrobat [5.3 MB]
    Télécharger
     
    Spécialement pour les profs d'EPS : l'enfant dyspraxique et l'EPS
    enfant_dyspraxique_EPS.docx
    Document Microsoft Word [41.2 KB]
    Télécharger
     
    dyscalculie
    guidedyscalculie.pdf
    Document Adobe Acrobat [359.8 KB]
    Télécharger
     
    manuel de survie pour les profs enseignant à des élèves "dys"
    manuel_de_survie_pour_les_profs.pdf
    Document Adobe Acrobat [945.6 KB]
    Télécharger
    Comprendre et prendre en compte la diversité des élèves/UE 32 – module 1 Difficultés comportementales et difficultés d’apprentissage celine.clement@iufm.unistra.fr
    IUFM_UE_32_1.pdf
    Document Adobe Acrobat [3.8 MB]
    Télécharger
    Les "dys", quel âge pour quel diagnostic ?
    Article très intéressant qui montre que, non, on ne peut pas toujours dire aux parents "ça va passer, ça va s'arranger avec l'âge". Il montre aussi le rôle primordial des enseignants de maternelle dans le repérage des enfants à risque
    Les_DYS_quel_age_pour_quel_diagnostic.pd
    Document Adobe Acrobat [85.5 KB]
    Télécharger
    enseigner aux élèves avec troubles des apprentissages
    Enseigner-aux-élèves-avec-troubles-d-app
    Document Adobe Acrobat [9.9 MB]
    Télécharger
    l'ordinateur en milieu scolaire pour les élèves à besoins particuliers
    Livret_utilisation_ordinateur_ecole_coll
    Document Adobe Acrobat [2.1 MB]
    Télécharger
    pistes pour des aménagements et des adaptations pour un élève ayant un TDA-H
    Adaptations_Amenagements_troubles_de_l__
    Document Adobe Acrobat [22.0 KB]
    Télécharger
     

    autisme

    l'enfant autiste à l'école, Florence Bouy, orthophoniste
    Formation AVS 2012, mis en ligne par l'IA77 (académie de Créteil)
    Lenfant_autiste_a_l_ecole_Florence_Bouy.
    Document Adobe Acrobat [4.8 MB]
    Télécharger
    pour accompagner un élève autiste
    boîte_à_outil_de_l_enseignant_ou_avs_acc
    Document Adobe Acrobat [192.2 KB]
    Télécharger
    poster très simple et très explicite
    poster autisme c'est quoi.pdf
    Document Adobe Acrobat [432.0 KB]
    Télécharger
    les applications pour tablettes tactiles à destination des élèves avec autisme (INS-HEA)
    Tablette_Autisme (2).pdf
    Document Adobe Acrobat [9.0 MB]
    Télécharger
    guide de l'apprentissage de la lecture chez un élève avec autisme
    guide-apprentissage-de-la-lecture-autism
    Document Adobe Acrobat [712.7 KB]
    Télécharger
    Accompagner des élèves avec troubles du spectre autistique en maternelle
    Livret Autisme.pdf
    Document Adobe Acrobat [4.2 MB]
    Télécharger
    les signes d'alerte de l'autisme permettant le dépisatge
    poster signes d'alerte autisme 0 à 24 mo
    Image JPG [95.7 KB]
    Télécharger
     

    prévention du harcèlement/la trace numérique

     
     

    Pratiques et "jeux" dangereux

    Prévention jeux dangereux et pratiques violentes en collège
    document Eduscol
    Fiche_d_accompagnement_College_jeux_dang
    Document Adobe Acrobat [390.8 KB]
    Télécharger
    guide d'intervention en milieu scolaire
    guide_jeux_dangereuxWEB_2011_175117.pdf
    Document Adobe Acrobat [1.1 MB]
    Télécharger
    prévenir, intervenir, agir
    jeux_dangereux_114520.pdf
    Document Adobe Acrobat [258.3 KB]
    Télécharger
     

    Aménagements d'examen

    dispense et adaptation LV
    Arrêté 15-02-2012 - Dispense et adaptati
    Document Adobe Acrobat [91.7 KB]
    Télécharger

    épreuve d'histoire -géo en STMG

    www.education.gouv.fr

    Note de service n° 2013-205 du 30 décembre 2013

    Bulletin officiel du ministère de l'Education nationale, 9 janvier 2014, n° 2

    Les candidats présentant un trouble moteur ou visuel peuvent être dispensés de la question sur croquis de la première partie de l'épreuve. Cette possibilité de dispense n'exclut pas les autres aménagements (temps majoré, assistance d'un secrétaire, utilisation d'un ordinateur, etc.) dont ces candidats peuvent faire la demande, notamment pour traiter les questions portant sur des documents iconographiques.

    LSF dans les spécialités de baccalauréat professionnel

     

    Bulletin officiel du ministère de l'Education nationale, 5 septembre 2013, n° 32

    Des arrêtés du 20 juin 2013 définissent l'épreuve facultative de langue des signes française dans un certain nombre de spécialités de baccalauréats professionnels :

    - « Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques »

    - « Technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques »

    - « Technicien d'études du bâtiment »

    - « Ouvrages du bâtiment : métallerie »

    - « Ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse »

    - « Aménagement et finition du bâtiment »

    - « Travaux publics »

    - « Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre »

     

     

    Articles/Documents

    décrochage ou phobie scolaire
    18012013Article634940883971944803.pdf
    Document Adobe Acrobat [66.0 KB]
    Télécharger
     
    Revue Tout Prévoir octobre 2012 n°4350001
    sur le dépistage, le diagnostic et l'accompagnement des troubles des apprentissages par les médecins généralistes libéraux : de quoi faire bondir tous les professionnels formés, qui le font réellement et dont c'est le métier
    article troubles des apprentissages0001.
    Document Adobe Acrobat [5.7 MB]
    Télécharger
    Conférence sur les rythmes scolaires
    TESTU F conf du 21 01 10.doc
    Document Microsoft Word [32.0 KB]
    Télécharger
    la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire (dossier de presse)
    2013_dossier_presse_reforme_rythmes_ecol
    Document Adobe Acrobat [3.7 MB]
    Télécharger
    Le concept de bientraitance au secours des Dys (Docteur Pouhet)
    Le_concept_de_Bientraitance-2[1] Copy.pd
    Document Adobe Acrobat [145.2 KB]
    Télécharger

    2 commentaires
  • La rééducation

     

    L'objectif principal du CENOP est de permettre à un enfant ou à un jeune présentant une difficulté ou un trouble d'apprentissage d'optimiser son potentiel de développement en lui offrant un suivi multidisciplinaire établi en fonction de ses besoins spécifiques.

     

    Une priorité est aussi accordée à la formation des parents afin que ceux-ci puissent mieux comprendre les difficultés de leur enfant et participer plus efficacement à la rééducation de ce dernier. Le Centre se veut donc une nouvelle alternative, en milieu privé, tant pour les parents que pour l'enfant.

     

    Pourquoi choisir le CENOP pour la rééducation?

     

    Au Centre, nous accordons une place importante à la personnalisation du suivi en fonction des difficultés et surtout des forces de l’enfant. Comme nous travaillons de concert avec les autres professionnels et les membres des milieux immédiats de l’enfant, sa famille et son école, nous favorisons l’intégration des efforts de chacun pour appuyer l’évolution de l’élève. Notre objectif final est de redonner à l’enfant le goût d’apprendre et de développer avec lui les outils qui lui permettront de maximiser ses apprentissages.

     

    Les bénéfices possibles

     

    Pour les enfants

     

    • Impact positif sur l’estime de soi;
    • Compréhension de ses forces et de ses faiblesses;
    • Établissement d’une relation de confiance avec une personne ressource connaissant bien la problématique;
    • Établissement d’un lien positif avec du matériel scolaire et pédagogique;
    • Acquisition de stratégies d’études et de révision;
    • Acquisition des notions (lecture, écriture, calculs, résolutions de problèmes, etc.) par des méthodes adaptées aux caractéristiques de l’enfant;
    • Soutien et préparation à la passation d’épreuves ministérielles ou d’examens.

     

    Pour les parents

     

    • Soutien aux parents;
    • Apporte un soutien et une aide à la communication entre le parent et l’école;
    • Guide et conseille les parents au niveau de la gestion des devoirs et de l’étude;
    • Modèle d’intervention adéquat à utiliser avec l’enfant;
    • Diminue la tension et les conflits reliés à la problématique.

     

    Réservez une place pour votre enfant

     

    Nos spécialistes de l’intervention

     

    Orthopédagogues

     

    Nos orthopédagogues apportent une aide spécifique aux enfants du primaire ou du secondaire qui éprouvent des difficultés d'adaptation ou d'apprentissage. Ces dernières interviennent de façon individuelle auprès de votre enfant en vue de faciliter ou de revoir l’apprentissage de certaines notions et de rééduquer, au besoin, des troubles spécifiques d’apprentissage (comme par exemple la dyslexie/ dysorthographie). Pour se faire, elles identifient les difficultés de l’enfant (difficulté de lecture/écriture, raisonnement mathématiques, difficultés d’organisation et de planification, gestion de l’étude, etc.) afin d'établir un plan d’action adapté à leurs besoins. Une grande importance est également accordée au soutien des parents et à une collaboration avec les enseignants. Nos orthopédagogues sont également outillées pour guider et conseiller les parents en matière d'équipement, de matériel didactique ou d'aménagement de locaux. Les suivis s’effectuent généralement à raison d’une heure par semaine et suivent un horaire fixe établi selon les disponibilités des parents et de leurs enfants.

     

     

    Orthophonistes

     

    Nos orthophonistes s'occupent du dépistage, du diagnostic, du traitement et de la prévention des troubles de la parole, de la voix, du langage et des fonctions de communication. À l'aide de tests et d'observations, elles évaluent la nature, l'étendue et la gravité des troubles (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, défaut d'articulation, bégaiement, etc.) puis conçoivent et appliquent un plan d'intervention adapté aux caractéristiques de l’enfant. Elles offrent du soutien aux parents, les informent du traitement, sollicitent leur collaboration pour maintenir ou améliorer les capacités de communication de leurs enfants et leurs interventions visent à favoriser l'intégration sociale, scolaire ou professionnelle de ces derniers. Les suivis s’effectuent généralement à raison d’une heure par semaine et suivent un horaire fixe établi selon les disponibilités des parents et de leurs enfants.

     

    Psychoéducateur

     

    Le psychoéducateur faisant partie de notre équipe offre des services d'évaluation, de consultation, d'intervention préventive et de rééducation auprès des enfants et des parents d’enfants présentant des problèmes d'adaptation reliés plus précisément à l’anxiété. Il établit avec les parents un plan d'intervention et intervient auprès de ces derniers afin de les accompagner et de les soutenir dans leurs efforts de réadaptation et favoriser ainsi l’apprentissage de nouvelles compétences et de nouveaux comportements chez leurs enfants. Les suivis s’effectuent au besoin selon les problématiques pour lesquelles vous désirez du soutien.

     

    Psychologues et neuropsychologues

     

    Lors de suivis individualisés, ces professionnels vous aideront à développer de nouvelles manières d’organiser l’information pour l’enfant ou encore de vous outiller dans la gestion des conflits et des comportements.

     

     

    Les ateliers

     

    Grâce à l’expertise de nos professionnels, nous avons, en plus des suivis individuels, développé des ateliers de groupes pour les enfants qui visent le développement de certaines compétences spécifiques comme l’attention, l’imagerie mentale, la créativité et l’organisation générale du travail.

     

    Ateliers d'aide et de guidance aux parents d'enfants hyperactifs, ayant des troubles d'apprentissage, des troubles de comportement ou autre dysfonction

     

    PIFAM : Programme d'intervention sur les fonctions attentionnelles et métacognitives

     

    Pour aider au fonctionnement global des enfants de 10 à 14 ans atteints de TDA/H ou d’autres formes de déficits des fonctions exécutives. EN SAVOIR PLUS

     

    TIM : Techniques d’imagerie mentale et développement de la créativité chez l’enfant

     

    Pour les enfants qui présentent des difficultés d’apprentissage, d’organisation et d’intégration visuo‑spatiale. Il apprendra de nouvelles stratégies pour compenser ses difficultés et apprendra à les utiliser dans divers contextes (maison, école). EN SAVOIR PLUS

     

    Les outils de soutien

    Les manies de Maude

    Les livres de la collection Dominique

     

    Les livres de la collection 100 idées

     

    Dictionnaires électroniques

     

    Jeu éducatif : Logatos

     


    votre commentaire
  • Les TSA englobent aujourd'hui tant les troubles autistiques, que le syndrome d'Asperger ou encore le TED‑ns

     

    Les manifestations

     

    Trouble autistique

    D’après les critères diagnostics, voici les principales manifestations des troubles du spectre de l’autisme :

    • Anomalies dans la communication sociale et les interactions sociales, survenant dans de multiples contextes
      - Difficulté de compréhension et d’utilisation des signaux et des codes sociaux
      - Expression gestuelle déficitaire ou absente (par exemple, pointage du doigt pour s’exprimer)
      - Difficulté à partager ses pensées et ses sentiments
      - Difficulté à savoir quand et comment se joindre à une conversation
      - Contact visuel fuyant
      - Manque d’intérêt pour partager ses jeux ou ses plaisirs
      - Absence de comportements d’anticipation (par exemple, tendre les bras lorsqu’un parent s’apprête à les prendre)
      - Absence de geste de sollicitation aux jeux
      - Absence de jeux de mimes, de cache-cache
      - Difficulté à interpréter les émotions correspondantes aux mimiques des interlocuteurs
      - Difficulté à s’exprimer verbalement
    • Intérêts restreints et comportements répétitifs
      - Intérêts circonscrits
      - Utilisation inhabituelle des jouets (par exemple, attention dirigée sur une seule partie du jouet, alignement)
      - Intolérance face aux changements et situations nouvelles
      - Besoin inflexible de respecter certains rituels ou routines
      - Répétition mot à mot des consignes données
      - Mouvement répétitif du corps (balancement, agitation rythmique des mains, etc.)
      - Fascination pour certaines stimulations sensorielles (par exemple, regarde, touche ou sent les objets de façon excessive)
      - Hypersensibilités sensorielles (par exemple, intolérance aux bruits forts)

    Un retard intellectuel ou un retard de langage peut être ou non associé.

    Syndrome d’Asperger

    Le syndrome d’Asperger se distingue des autres troubles du spectre de l'autisme par le haut niveau de fonctionnement intellectuel observé chez les personnes qui en sont atteintes.

    Voici les principales manifestations du Syndrome d’Asperger :

    • Intelligence normale ou vive;
    • Hypo ou hyper-réactivité à certains stimuli;
    • Maladresse générale tant en coordination globale que fine, certaine rigidité posturale;
    • Pas de délai dans l’apparition du langage, bonnes structures grammaticales et syntaxiques, mais discours inapproprié pour le contexte et parfois d’allure pédante;
    • Discours souvent “monotone” ou avec un accent qui peut paraître étranger en raison
      de la sur-articulation;
    • Utilisation inapproprié de gestes qui accompagnent la parole;
    • Manque d’empathie, passivité face aux autres ou échanges à sens unique selon leurs préoccupations;
    • Intérêts peu diversifiés mais souvent recherche encyclopédique sur le thème choisi;
    • Accumulation d’informations livresques sur un sujet particulier d’intérêt qui les absorbent complètement et qui colorent toutes les interactions.

    Trouble envahissant du développement non spécifié (TED-ns)

    Les troubles envahissants du développement se différencient des autres troubles du spectre de l'autisme par une apparition tardive des différents symptômes ou encore par un tableau atypique de manifestations qui ne correspondent ni à l’autisme ni au syndrome d’Asperger. Les troubles de langage et les TED non spécifiés peuvent parfois être confondus en regard des limitations communes qu’ils imposent dans la sphère de la communication.

    On parle de TED non spécifié lorsqu’il y a altération soit :

    1) Du développement des interactions sociales ou des habiletés de communication
    ou
    2) Du comportement, des intérêts et des activités stéréotypés

    et ce, en l’absence d’un trouble envahissant spécifique.

     

    Pour une évaluation de votre enfant

     

    L'évaluation du CENOP des troubles du spectre de l'autisme TSA

    L’évaluation du CENOP permet de poser le diagnostic psychologique des troubles du spectre de l’autisme (TSA) et de valider ou non la présence d’une déficience intellectuelle associée.

    Pour ce faire, le neuropsychologue cible l’ensemble des sphères cognitives tout en accordant une grande importance aux sphères de la communication, de la socialisation et aux comportements atypiques présents depuis la petite enfance. L’entrevue avec les parents est essentielle pour recueillir toutes les informations nécessaires pour dresser un portrait juste de l’enfant et de ses symptômes. L’utilisation de questionnaires remis aux parents et aux différents intervenants permet aussi d’identifier les comportements atypiques, répétitifs ou les intérêts restreints de l’enfant dans ses différents milieux de vie.

    Diagnostic de l'autisme (ADOS)

    L’évaluation des troubles s’appuie également sur l’utilisation d’outils de dépistage (au CENOP, des neuropsychologues sont formés pour l’utilisation de l’ADOS) reconnus des chercheurs et des cliniciens pour appuyer le diagnostic psychologique.

     

    Approche et traitements au CENOP

     

    Le degré de sévérité des symptômes et le niveau de fonctionnement des jeunes qui présentent un trouble est si hétérogène d’un cas à l’autre que la rééducation est conséquemment très diversifiée. Il est important de comprendre que la rééducation a comme objectif premier la diminution de l’impact au quotidien des déficits cognitifs, des difficultés de communication et de socialisation qui caractérisent les enfants TSA plutôt que leur normalisation.

    L’évaluation neuropsychologique permettra d’orienter l’enfant vers les ressources appropriées dépendamment des objectifs d’intervention soulevées lors de cette dernière. Ainsi, l’enfant peut être référé en orthophonie, ergothérapie, en orthopédagogie, en psycho-éducation, en psychologie ou encore d’orienter le jeune et sa famille vers des services spécialisés, que ce soit au CENOP ou à l'extérieur.

    Le Centre d'Évaluation Neuropsychologique et d'Orientation Pédagogique FL © Tous Droits Réservé | Plan du site | Termes et condition


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique