• L’enfant provocateur

    http://www.enfantsprecoces.info/lenfant-provocateur/

    Voici le cinquième des six profils d’enfants surdoués présentés dans notre dossier. Je vous invite à rejoindre notre page Facebook pour être tenu au courant en temps réel de la parution des prochains articles de ce dossier.

    Peu apprécié de ses professeurs, souvent incompris de ses parents, parfois rejeté par ses camarades, l’enfant provocateur n’en dispose pas moins de qualités qu’il faudra accepter de cultiver si l’on veut le voir s’épanouir durablement.
     

    L’enfant provocateur, un créatif anticonformiste

    L'enfant provocateurL’enfant provocateur est un enfant surdoué dont la personnalité est marquée par une forte propension à penser de manière divergente par rapport à la  normale. Ce type d’enfant fait généralement montre d’un haut degré de créativité et peut paraître obstiné, manquer de tact, ou faire preuve d’un mauvais esprit par trop sarcastique. L’enfant provocateur remet facilement et souvent en question l’autorité ou l’ordre établi. Il va parfois jusqu’à contester ouvertement l’enseignant devant sa classe. C’est un anticonformiste qui n’a pas appris à utiliser de manière optimale les avantages découlant de son surdouement.

    Du fait de son comportement très libre, l’enfant provocateur reçoit peu de reconnaissance de la part des adultes qui l’entourent, hormis quelques récompenses ou distinctions ponctuelles. Ses rapports avec son milieu familial ou scolaire sont très fréquemment conflictuels. Il a tendance à corriger les adultes, à refuser ou à contourner les règles qu’il estime injustes, il a beaucoup de mal se maitriser et il défend ses convictions avec véhémence, tant à l’école qu’à la maison.

    Une identification difficile

    Rares sont les équipes éducatives qui parviennent à identifier ce type d’enfants surdoués qui cachent bien leur jeu. L’enfant provocateur se sent dès lors frustré car le système scolaire tel qu’il est conçu ne lui a pas permis d’exploiter ses talents et ses capacités. Il est souvent aux prises avec une faible estime de soi et ne parvient pas toujours à s’inclure dans un groupe à l’école. Certains enfants présentant ce type de profil provoquent leurs camarades et ont donc  du mal à s’intégrer socialement. D’autres, au contraire, disposent d’un solide sens de l’humour et d’une créativité très attrayante pour leurs pairs, malheureusement  plus souvent mis à profit pour le pire que pour le meilleur. Leur très (trop) grande spontanéité peut être extrêmement perturbatrice en classe, ce qui ne favorise évidemment pas de bonnes relations avec les enseignants et conduit plus souvent que de raison les parents à recueillir les critiques et les doléances de ces derniers. Finalement, et en dépit de leur créativité intrinsèque, les enfants provocateurs  ont du mal à se construire une image positive d’eux-mêmes.

    A l’école, l’enfant provocateur vit la répétition des exercices comme une véritable torture et n’éprouve généralement pas le besoin de démontrer son niveau de maîtrise d’un apprentissage scolaire particulier. En classe, il est souvent capable de lier des idées et de tirer des conclusions d’une manière détournée qui défie la norme et l’enseignant.

    Malheureusement, ce type de manifestation de leur don est plus souvent considéré comme relevant de la provocation et donc  du domaine disciplinaire que soutenu, encouragé et récompensé. Il est pourtant vital pour leur épanouissement qu’ils reçoivent le plus de reconnaissance possible. C’est aux parents de veiller à ce qu’il en soit ainsi, y compris en expliquant la situation aux enseignants de leur enfant. Cela n’est pas facile car le comportement de l’enfant provocateur peut réellement passer pour de l’effronterie ou de la rébellion.  Il est très difficile de faire admettre à un professeur qu’il ne doit voir aucune véritable malice dans les actes de l’élève, qui a plus besoin d’être aidé que blâmé.

    Comment aider l’enfant provocateur ?

    Il faut faire très attention à prendre des mesures appropriés dès l’apparition des premiers signes qui pourraient classer un enfant surdoué dans le rang des élèves provocateurs. Ceux-ci apparaissent fréquemment au collège ou en fin d’études primaires.  En effet, ce genre d’enfant présente  un risque relativement important de s’enfoncer dans des addictions parfois graves ou des comportements délictueux en grandissant. Il semble qu’il soit relativement fréquent de voir des enfants provocateurs glisser peu à peu dans le camp des enfants décrocheurs, ce qui rend encore un peu plus difficile la possibilité d’obtenir un rebond scolaire de leur part. Pour nuancer quelque peu ces sombres perspectives, précisons tout de même que l’enfant provocateur est également un bon candidat pour intégrer le milieu artistique.

    En temps que parent,  assurez-vous que votre enfant dispose d’une grande latitude pour exploiter sa créativité, explorer des voies nouvelles et s’exprimer. Il est essentiel pour leur estime de soi qu’ils soient encouragés à le faire. Ils peuvent le faire de mille et une façons, peu importe la manière tant que leur expression est favorisée et valorisée.

    Montrez-lui en paroles et en actes que vous appréciez la façon dont son esprit fonctionne. Surtout, essayez de ne pas juger le résultat de sa créativité comme bon ou mauvais, et donnez votre  avis seulement lorsqu’il vous le demande.

    Gérer un adolescent provocateur n’est pas une sinécure. Là encore, comme pour d’autres profils, vigilance et bienveillance doivent être de mise si l’on ne veut pas voir s’installer à l’âge adulte un état d’esprit  trop fortement teinté de pessimisme, voire dépressif.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :