• L’enfant à double étiquette

    http://www.enfantsprecoces.info/lenfant-a-double-etiquette/

     

    Voici le dernier des six profils d’enfants surdoués présentés dans notre dossier. Rejoignez la page Facebook d’enfants Précoces Info pour être tenu au courant en temps réel de la parution des prochains articles de ce dossier.

    Nous terminons cette série avec le profil de l’enfant à double étiquette, qui n’est pas le plus simple à traiter. Ce profil recouvre en effet des situations fort différentes et regroupe des enfants rencontrant des difficultés variées, avec néanmoins quelques constantes que je vais tenter de dégager pour vous. N’hésitez pas à laisser vos commentaires à la suite de cet article pour apporter les précisions qui vous sembleraient utiles.
     

    Attention, un enfant peut en cacher un autre

    L'enfant à double étiquetteLe profil de l’enfant à double étiquette se réfère aux enfants surdoués qui souffrent également d’un handicap, qui présentent des troubles de l’apprentissage, un syndrome d’Asperger, ou un autisme de haut niveau. Les capacités intellectuelles hors norme de ces enfants sont très rarement identifiées ou reconnues du fait des difficultés qu’ils rencontrent en classe et qui masquent leur potentiel.  Rares sont les établissements scolaires qui prennent en compte leurs besoins doublement particuliers. Il semble cependant que la prise de conscience de ce problème s’accélère et que, peu à peu, des adaptations se mettent en place dans un nombre grandissant d’écoles et de collèges pour leur permettre de suivre une scolarité enrichissante et épanouissante.

    L’enfant à double étiquette ne présente pas d’ordinaire le comportement que l’on attribue aux élèves surdoués. Il peut souffrir de problèmes d’écriture ou adopter à son corps défendant un comportement perturbateur qui l’empêche de respecter une consigne et d’aller au bout de son travail. Il semble parfois confus au sujet de sa capacité à effectuer des tâches scolaires. Il présente souvent des symptômes de stress et se sent facilement découragé, frustré, rejeté, impuissant, ou isolé.

    Ce type d’enfant peut nier qu’il a de la difficulté en affirmant que les activités ou les travaux demandés par les enseignants l’ennuient ou sont stupides. L’enfant à double étiquette peut utiliser son humour pour rabaisser les autres afin de renforcer sa propre estime personnelle. Il souhaite à tout prix éviter les échecs et est malheureux lorsqu’il ne parvient pas à satisfaire ses propres attentes. Il intellectualise facilement les raisons qui motivent le sentiment d’incapacité découlant de ses difficultés. Il est souvent impatient et critique mais réagissent assez violemment quand il est lui-même remis en cause.

    Une prise en charge nécessaire

    Habituellement ces enfants  sont soit ignorés parce qu’ils sont perçus comme moyens, soit intégrés à des programmes de soutien scolaire qui ne correspondent pas du tout à leur potentiel intellectuel et les poussent au découragement et à l’ennui. Les équipes éducatives ont malheureusement tendance à  trop se concentrer sur leurs faiblesses et ne parviennent donc pas à combler leurs attentes en termes d’apprentissages.

    L’enfant à double étiquette est fréquemment perfectionniste: il parvient sans problème à imaginer l’objectif qu’il souhaite atteindre, généralement une belle production du niveau de celle d’un enfant non précoce plus âgé. Mais quand il veut réaliser ce qu’il se représente, il s’aperçoit qu’il n’y arrive pas pour des raisons variées, par exemple parce que sa main est trop maladroite. Il ressent alors une intense frustration et une déception à la hauteur de ses espérances. Même si son entourage le félicite, il sait que ça n’a rien à voir avec ce qu’il voulait faire. Il va alors progressivement se mettre à éviter les activités qui lui procurent un sentiment d’échec et c’est un cercle vicieux qui s’enclenche. Je n’aime pas parce que je n’y arrive pas, j’évite donc je ne progresse pas, je n’y arrive pas donc je n’aime pas.

    Sur la précocité se greffent chez l’enfant à double-étiquette des troubles dys (dyslexie, dysorthographie, dyspraxie…), des soucis de concentration, d’hyperactivité… La plupart du temps, ce sont ces troubles qui sont à l’origine des problèmes d’écriture et de motricité fine. Le problème chez les enfants à double étiquette est qu’une différence masque l’autre. Leur surdouement compensera dans une certaine mesure la dysorthographie par exemple mais celle-ci empêchera la précocité de s’exprimer pleinement et la détection des problèmes sera rendue plus difficile.

    La combinaison d’une compréhension précoce et de compétences physiques ou sociales en retard est compliquée et déroutante pour l’enfant. Ces capacités cognitives et son désir de mieux s’accepter peuvent le rendre impénétrable aux avis sur son travail, de peur d’entendre des critiques.

    Comment aider l’enfant à double étiquette ?

    Si votre enfant est concerné par ce profil et qu’il a du mal à comprendre sa propre complexité, que pouvez-vous faire pour le soutenir ?

    Parlez-lui ouvertement des ses besoins particuliers et de ses difficultés. Demandez-lui comment son esprit fonctionne et ce qu’il pense de cette situation. Offrez-lui des possibilités d’explorer les choses par lui-même et manifestez de la  compréhension face à ses échecs. Soyez toujours à l’écoute lorsqu’il exprime ses frustrations.

    Aidez votre enfant à se comprendre lui-même, c’est ce qui l’aidera à mieux comprendre les autres et leurs réactions face à ses difficultés.

    Il est important de favoriser au maximum l’expression de ses points forts sans négliger pour autant le développement en douceur des compétences qu’il a du mal à acquérir. La réussite dans un domaine doit lui permettre de retrouver la confiance dont il a besoin pour progresser dans les autres.

    Beaucoup  d’enfants à double étiquette réussissent mieux lorsqu’on leur donne du travail qui engage plusieurs sens et leur offre des possibilités d’apprentissage pratique. Cela est encore plus vrai quand ils peuvent s’appuyer sur le soutien efficace d’un accompagnateur compréhensif. Des aménagements individualisés peuvent aussi être nécessaires, au moins ponctuellement, comme par exemple du temps supplémentaire pour effectuer les devoirs ou passer les épreuves d’un examen.

    Il m’est impossible d’aborder ici en détail le profil particulier de chaque type d’enfant à double étiquette et donner des recettes pour chaque trouble différent associé à la précocité intellectuelle. Si vous vivez vous-même au quotidien avec un enfant de ce genre, je vous invite à nous faire partager votre expérience dans la rubrique « témoignages » du site ou à échanger avec d’autres parents sur notre forum.

    Je vous livrerai demain la conclusion de ce dossier sur les 6 profils d’enfants surdoués ainsi qu’un tableau récapitulatif pour bien cerner chacun d’entre eux.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :