• Hypersensible ?

    Hypersensible ?

     

    Il semblerait que néophobie et hypensibilité soient liés, c’est le cas pour ma part mais il n’en est pas forcément de même pour tous les néophobes apparemment.

     

    J’ai pour ma part rencontré une orthophoniste, formée pour détecter et soigner une hypersensibilité (dysoralité sensorielle, sachez que c’est quelque chose d’assez nouveau et toutes les orthophonistes ne sont pas forcément formées pour cela), puis j’ai d’autre part rempli un test pour évaluer ma sensibilité (que malheureusement je ne peux publier sur le blog pour des raisons de droits). Ne pouvant vous retranscrire mot pour mot ni l’un ni l’autre de ces deux tests, je peux tout de même recenser les questions redondantes, les thèmes abordés dans les deux cas, les choses que l’on retrouve également dans les articles traitant d’hypersensibilité.

     

    On parle beaucoup de ce genre de problème pour les enfants handicapés, on les soulève moins dans d’autres cas. Si beaucoup de ces comportements peuvent faire penser à des réactions d’un enfant autiste par exemple, ce n’est pas sans raison car souvent ces enfants sont confrontés à ce genre de problèmes. Mais jusqu’alors, si ce genre de diagnostic est souvent donné à des enfants handicapés, on ne pense pas forcément à faire évaluer des enfants « normaux » qui présentent ce genre de trouble sans forcément présenter d’autres symptômes.

     

    Savoir reconnaître les signes d’une hypersensibilité

    L’hypersensibilité n’est pas seulement liée à la nourriture, d’autre signes peuvent aussi être décelés :

      • Sentir des odeurs que les autres personnes ne détectent pas
      • Être très gêné par des odeurs, parfois même jusqu’à en devenir nauséeux

    Être dérangé par les produits trop fortement parfumés (bougies…)

      • Accepter difficilement le brossage des dents
      • Ne pas aimer se salir les mains
      • Ne pas aimer se laver les mains

    Ne jamais marcher pieds nus

      • Être gêné par une trop forte luminosité

    Préférer les ambiances tamiséesÊtre très sensible aux températures (nourriture, eau pour le lavage des mains par exemple)Avoir du mal à mélanger les aliments, en particulier les textures (yaourts avec morceaux, sauces dans les plats…)Sursauter facilement quand il y a des bruits forts (aspirateur, claquement de portes…)Souvent demander à baisser le volume, écouter la musique/la télé avec un volume très bas

     

    Si ces phrases vous correspondent ou correspondent à votre enfant, alors votre problème n’est peut-être pas seulement de l’ordre d’un blocage alimentaire, il peut être dû à une hypersensibilité. Consulter un orthophoniste (encore une fois j’insiste, mais il est important de trouver un orthophoniste formé à ce sujet sinon cela pourra ne rien donner) pour faire un bilan de dysoralité pourrait alors être conseillé.

     

     

     

    Je tiens à rappeler que je n’ai aucune qualification médicale sur le sujet et tout ceci est basé sur ma propre expérience, de mon point de vue de ‘malade’ et n’a absolument aucune valeur professionnelle ni médicale. C’est pour cela que j’utilise beaucoup le conditionnel et ne propose que des pistes qui pourraient j’espère vous aider.

     

    Source image : TopSanté


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :