• Fiches de soutien pour les enfants TDA/H

    Qui dit prise en charge multimodale pour les enfants atteints de TDA/H dit thérapie comportementale et cognitive (TCC).

     

    La TCC pour ces enfants peut et doit s’accompagner de supports visuels afin d’intégrer l’information rapidement.

     

    Ces fiches sont destinées à aider parents et enfants à développer des routines efficaces pour lutter contre certains aspects du TDA/H.

     

    Le développement de routine est, en effet, le meilleur moyen de compenser certaines difficultés majeures du TDA/H.

     

    Les fiches seront bientôt en téléchargement libre.

     

    La routine du matin

     

     

     

    L’enfant atteint de TDA/H a souvent le plus grand mal à se conformer aux obligations matinales et nombreux sont les parents à se plaindre des difficultés à lever, préparer et habiller leur enfant en temps voulu.

     

     

    On retrouve plusieurs causes à ces difficultés :

    • La difficulté à se lever causée par les troubles du sommeil ou coucher tardif (décalage de phase).
    • La mauvaise appréhension du temps qui passe (time blindness) aboutissant à un brossage de dents qui dure 10 minutes...
    • La difficulté à planifier les tâches de manière efficace qui entraîne une désorganisation totale.
    • La distractibilité qui le fait jouer avec le chat après avoir mis son slip et la chaussette gauche.

     

    Il faut donc aider l’enfant en lui fixant des objectifs de temps pour chaque étape nécessaire à se préparer le matin. Pour ce faire, on peut éventuellement s’aider d’un time timer.

     

    Outre les objectifs chiffrés pour chaque étape de préparation du matin, on donne l’habitude à l’enfant de toujours se préparer dans la même séquence : la routine pour laquelle il n’aura pas besoin de réfléchir (mauvaise planification).

     

    La routine de travail

     

     

     

    Les devoirs sont souvent décrits comme éprouvants par les parents d’enfants TDA/H (pas uniquement pour ces enfants d’ailleurs...)

     

    Les devoirs sont difficiles pour plusieurs raisons :

    • Le manque de motivation 
    • La fatigue psychique accumulée dans la journée
    • La double peine imposée à ces enfants pour lesquels il faut souvent reprendre les cours de la journée mal ou incompris
    • La difficulté à soutenir leur attention
    • Les rythmes scolaires...

     

    Il est primordial de les aider dès le plus jeune âge à mettre en place une routine de travail adaptée.

     

    La routine permet de pallier au manque d’organisation et aux oublis (et oui, nombreux sont ceux qui oublient qu’ils ont des devoirs à faire, car la priorité est donnée à une autre tâche).

     

    Tout comme on doit se brosser les dents après un repas, on fait ses devoirs en rentrant de l’école (pour certains immédiatement, pour d’autres, après une pause) et il y aura moins de part à la négociation si c’est une habitude.

     

    La routine à mettre en place :

    • Ranger son bureau avant de s’y mettre
    • Indiquer à tout le monde que les devoirs sont en cours afin de ne pas être dérangé
    • Éteindre les écrans
    • Faire des pauses toutes les 15 à 20 minutes (pause sans écrans, sinon impossible de s’en détacher)
    • Il est autorisé et même recommandé pour certains de travailler debout (l’achat d’un tableau effaçable peut s’avérer judicieux)
    • Pour les travaux de mémorisation : lire à voix haute avec l’enfant, accepter qu’il ne connaisse pas sa leçon par cœur après l’avoir lu 10 fois et l’aider à la mémoriser
    • Lui montrer une première fois pour les exercices peut l’aider à démarrer

     

    Dans la routine on peut parfaitement (c’est même recommandé) inclure une récompense après le travail : jeux de société, barre de chocolat, un tour de vélo ou de trottinette, jeux vidéos (à consommer avec modération).

     

    La routine à adopter en classe

     

     

     

     

    Combien de ces chérubins rentrent à la maison en ayant oublié de noter leurs devoirs ou tout simplement de prendre leur cahier de textes, leurs livres, papiers à faire signer, vêtements...?

     

    Là encore, ils peuvent s’entraîner à développer certaines habitudes, simples, au sein de la salle de classe afin de limiter les oublis au maximum.

     

    Je trouve toujours très drôle de voir les parents d’enfants atteints de TDA/H survoler du regard le moindre recoin de mon cabinet avant de quitter la salle. Je me dis souvent « tiens, encore un parent TDA/H qui s’ignore »... Et pour cause : il s’agit du meilleur moyen de ne pas oublier ses affaires et certains le développent spontanément.

     

    Les bonnes habitudes à prendre avant de quitter la salle de classe :

    • Vérifier que l’on a noté ses devoirs et systématiquement demandé à ses amis si l’on n’a rien oublié. S’il n’y a pas de devoirs, c’est une erreur jusqu’à preuve du contraire !
    • Vérifier avec l’emploi du temps sous les yeux que l’on a bien tous les cahiers (et livres) nécessaires pour travailler.
    • Vérifier que l’on n’oublie pas un papier important à faire signer ou donner aux parents.
    • Passage obligatoire par le porte-manteau.
    • Survoler la salle de classe du regard avant de partir (les cartables oubliés après avoir tout mis dedans c’est dommage...)
    • S’entraîner à faire une vérification mentale de toutes ces étapes une fois sortie de l’école.

     

    Cette routine devrait permettre de faire des économies d’aller-retour à de nombreuses mamans.

     

     

    La fiche de comportement

     

     

     

    Les troubles du comportement chez ces enfants sont relativement fréquents. On ne les retrouve pas chez les jeunes présentant un trouble du déficit de l’attention pur, mais chez ceux ayant une dimension impulsive c’est une tout autre histoire...

    Il peut être difficile de faire face à ces troubles du comportement et de trouver la bonne manière pour aider l’enfant à les surmonter. Il ne faut pas oublier que si la famille en souffre parfois, l’enfant, lui, en souffre toujours.

     

    Il n’y a pas de méthode miracle pour faire cesser les troubles du comportement, mais il y a des principes simples auxquels il faut se tenir :

    • Les récompenses ont bien plus d’impact que les punitions.
    • Le feedback (le retour qui est fait : approbation ou non) sur le comportement de l’enfant doit être fréquent et régulier.
    • L’enfant doit participer activement à la prise en charge de ces troubles.

     

    Cette fiche d’accompagnement est à utiliser en suivant les points fondamentaux suivants :

    • Expliquer le fonctionnement à l’enfant.
    • On choisit un comportement cible gênant que l’enfant devra s’empêcher de faire (par exemple taper sur les frères et sœurs) et il gagnera un point à chaque fois qu’il parviendra à se contrôler.
    • Le décompte des points (gagnés et perdus) est fait tous les jours.
    • Une récompense est choisie par les parents en fin de semaine (chaque semaine), elle est fonction du nombre de points gagnés et elle n’est pas négociable avec l’enfant.
    • Les points sont soit notés sur une feuille à part, soit distribués sous forme de jetons ou images (oui, comme les bons points que donnent les maîtresses en primaire...).
    • Les récompenses peuvent être un coupon de 15 minutes de jeux vidéos, un coupon cinéma, un coupon pour une friandise, etc. (vous m’avez compris, les parents : sortez les crayons et les ciseaux !).
    • Fixer un objectif comportemental nouveau à la fois (en moyenne un par quinzaine).
    • Tenez bon ! On travaille sur le long terme (plusieurs mois). Combien de parents me disent avoir essayé pendant un mois puis laissé tomber : forcément les problèmes reviennent.

     

     

     

    Fiche sommeil

     

     

     

    C’est certainement l’un des pivots majeurs de ma consultation : faire comprendre aux enfants et adolescents (TDA/H ou non) que si leur sommeil n’est pas bon ils ne feront rien qui vaille de leur journée.

     

    Combien souffrent de retard de phase (ou se couchent trop tard en terme clair), combien ont un sommeil fractionné ou non réparateur et ont du mal à se lever le matin !

     

    Huit clés pour avoir un bon sommeil :

    • Pas de sieste dans la journée et activité physique régulière.
    • On baisse les lumières une heure avant de se coucher et on se consacre à une activité calme.
    • Le lit sert à dormir et à rien d’autre.
    • Dormir son quota de sommeil : quand on est un gros dormeur on ne se couche pas à 23 h...
    • On éteint les écrans le soir
    • On ne fait pas la java le week-end (pensez au contrecoup).

     

     

     

    Et si on apprenait à apprendre ?

     

     

     

    Dans cette fiche, votre enfant trouvera quelques conseils simples pour mémoriser ses leçons : 

     

    • Il faut favoriser tous les canaux : visuel et auditif
    • Il faut répéter
    • Il faut les aider ! Ne pas hésiter à lui lire la leçon à voix haute s’il dit ne pas arriver à la retenir, lui poser des questions ou même lui demander de nous poser des questions.

     

     

     

    Obtenir l'aide des enseignants

     

     

     

    PAI, PPRE, PPS, PP quoi... ? (pour ceux qui connaissent c'est un calvaire).

     

    Voici une fiche avec des explications succinctes sur le TDA/H (une fiche plus approfondie suivra pour les enseignants motivés) et surtout des règles simples à mettre en place pour les aider dans la salle de classe.

     Dr Louis Vera


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :