• Fiche descriptive - Syndrôme d'Asperger

    Qu’est-ce que le syndrome d’Asperger ?

    Le syndrome d’Asperger fait partie des troubles envahissants du développement (TED). L’enfant qui présente cette problématique peut être diagnostiqué à partir de l’âge de trois ans, mais il arrive parfois que la problématique soit identifiée plus tard, c’est-à-dire à l’entrée à l’école, à l’adolescence et même à l’âge adulte. L’enfant qui présente ce trouble a de grandes lacunes de communication et de sociabilité. Toutefois, il a un développement cognitif et langagier normal.

    Il n’existe aucun traitement pour le syndrome d’Asperger. Il s’agit d’un état et non d’une maladie. Toutefois, il est possible d’atténuer les comportements dérangeants et d’apprendre des comportements qui sont socialement acceptés pour favoriser l’intégration sociale de la personne. L’éducation est très importante, car l’enfant peut apprendre les compétences nécessaires pour se préparer à l’indépendance de la vie adulte.

    Quelles sont les principales manifestations ?

    Si vous remarquez plusieurs des caractéristiques suivantes chez votre enfant, vous devriez en parler à un médecin et il pourra vous référer vers un spécialiste si c’est nécessaire.

    Chez l’enfant :

    • Lorsque bébé, peu de communication par le rire et le babillage.
    • Langage très élaboré comparé aux autres enfants de son âge.
    • Difficulté à entretenir une conversation avec une autre personne. Entretient plutôt un long monologue même si le sujet n’intéresse pas son interlocuteur.
    • Peu ou pas d’amis.
    • Ne respecte pas les règles sociales qui devraient être comprises à son âge ; attendre son tour pour aller dans le jeu, dire au revoir avant de partir, etc.
    • Difficulté à comprendre le sens des expressions courantes et de donner plus qu’un sens à un même mot. Par exemple, si vous dites que vous étiez fatigué hier et que vous avez cogné des clous, il peut vous demander ce que vous faisiez avec un marteau dans votre chambre (il pense que vous étiez vraiment en train de clouer des clous).
    • Ne comprends pas les messages transmis par les signaux corporels (gestes, expressions faciales). Par exemple, si quelqu’un bâille, il ne comprendra pas que c’est peut-être parce que la personne est fatiguée ou parce que le sujet de conversation l’ennuie.
    • Intérêts restreints. Peut avoir un seul sujet spécifique qui l’intéresse et y consacrer tout son temps. A de grandes connaissances sur ce sujet et peut en parler longuement.
    • Culture générale impressionnante.
    • Anxieux ou résistant face à un changement dans sa routine.
    • Problèmes de coordination, maladresse dans ses gestes.
    • Difficulté à gérer ses émotions et à exprimer de l’empathie envers les autres.
    • Grandes capacités d’apprentissage (très au-dessus de la moyenne) dans certains domaines et de grandes lacunes dans d’autres.
    • Sensible aux bruits. Par exemple, se bouche les oreilles dans la cour d’école.
    • Intonation monotone.
    • Fuit le contact visuel.

     

    Chez l’adolescent :

    • Difficulté à comprendre les règles sociales implicites : attendre son tour pour payer, ne pas parler de sa vie personnelle à un étranger, etc.
    • Baisse dans les notes scolaires dès l’entrée au secondaire.
    • Difficulté à s’orienter à l’école et à arriver à temps dans ses cours.
    • Difficulté à s’organiser et à réaliser la tâche demandée à temps.

    Quoi faire?

    Étape 1 : Parlez-en. Ne restez pas seul. Plusieurs parents vivent la même situation que vous. Vous pouvez faire part de vos inquiétudes à votre entourage ou à un intervenant.

    Étape 2 : Vous déculpabiliser. Ce n’est pasde votre faute. Votre enfant a une façon différente de percevoir son environnement et cela lui cause certaines difficultés. Si vous lisez ceci, c’est que vous êtes soucieux de son bien-être et que vous souhaitez l’aider.

    Étape 3 : Allez chercher du soutien et de l’accompagnement dans vos démarches. Vous pouvez nous contacter pour parler à une intervenante qui pourra vous donner plus d’information sur la problématique de votre enfant, vous guider dans vos démarches et vous référer vers les ressources et services qui pourraient vous aider.

    Étape 4 : Faire évaluer votre enfant!!! Il est important de consulter un médecin pour qu’il vous réfère vers les services du réseau de la santé ou les ressources privées qui pourront procéder à l’évaluation de votre enfant. Pour l’obtention de certains services en lien avec les véritables besoins de votre enfant, une bonne évaluation (diagnostic) est souvent demandée.

    Étape 5 : Être patient et collaborant. Il est important de jouer un rôle actif dans le suivi de notre enfant et d’appliquer les interventions proposées de manière constante et cohérente.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :