• "Elle s'appelle Sabine"

     

    "Elle s'appelle Sabine" : regard de sœur sur l'autisme Version imprimable Suggérer par mail
    01-02-2008
    Sandrine Bonnaire
    D’un côté une jeune fille au regard parfois inquiet, mais joyeuse et curieuse, de l’autre une femme qui geint, tremble, insulte et parfois frappe… Les images sont cruelles, car il s’agit de la même personne, Sabine, que sa sœur, l’actrice Sandrine Bonnaire, a filmée au cours de vingt-cinq années.

    « Elle s’appelle Sabine », le film qui en est tiré a été présenté à Cannes en mai 2007 et sort en salles le 30 janvier prochain. Il raconte l’histoire singulière de la sœur cadette de la réalisatrice, dont les traits autistiques ont été diagnostiqués tardivement, qui a cependant grandi entourée de l’amour de sa famille nombreuse. Arrivée à l’âge adulte, Sabine, par suite de circonstances malheureuses, devient violente et est internée en hôpital psychiatrique. Elle y séjournera cinq ans et recevra des neuroleptiques à haute dose qui lui feront perdre toute vitalité.

    Aujourd’hui Sabine vit dans un foyer en Charente. C’est là que sa sœur Sandrine la suit caméra à l’épaule avec tendresse et patience. Elle porte sur sa jeune sœur un regard sensible, mais dénonce aussi en voix off les dysfonctionnements de la prise en charge des adultes autistes en France. Un film fort à voir absolument.

    Parents d’enfant autiste, atteint du syndrome d’Asperger ou autre forme de trouble envahissant du développement, vous trouverez dans le guide déclic "Mon enfant est autiste " tous les conseils dont vous avez besoin pour accompagner votre enfant.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :